preloder

Au vu de l’ampleur qu’a pris ce projet, bienvenue au passage pour cette lecture de l’article qui vous dis tout, je me devais d’écrire cette article pour simplement vous expliquer tout ce qu’il y a à savoir sur Nothing Battle Royal, un gros poisson d’avril qui a provoqué mes attentes.

Introduction.

Nothing Battle Royal est tout simplement un délire que j’ai eu courant Mars, peu après l’annonce de Tetris 99. Le principe était simple : Un battle Royal… sur rien.

Sauf que bon, faire un battle royal sur rien, et bien c’est comme faire n’importe quel chose avec… rien. (On ne peux pas faire de musique sans instruments – ou logiciel, de cuisine sans ingrédients, de code sans outils informatiques ou encore d’argent sans travail.)

Donc à la base, ce projet n’aurais pas du exister, jusqu’au moment ou j’ai eu l’idée de commencer à planifier le plus gros poisson d’avril que je fais de ma vie.

En effet, « pranks », expériences social, dénonciation ou encore stratégie seront de la partie, dans cette sorte d’appât de questionnement que je me suis posé dissimulé sous un projet vide.

Prank, ça tourne mal !

Premièrement, mon côté immature à commencer à créer ce projet, en voulant faire un « Prank » à BolDeNouil principalement. En effet, fût une époque ou j’étais un expert en « troll » envers BolDeNouil, chose qui s’est calmé depuis quelques années, mais en quoi j’en ai encore – parfois – l’envie.

L’idée était de faire « hyper » BolDeNouil sur un truc complètement bidon. Le connaissant depuis 10 ans, je n’avais aucun problème lors de l’élaboration du prank, je lui faisait par d’idées farfelues que j’avais lors de la conception de NBR et lui, il était dans une hype immense.

(Bon voila, c’était le côté immature de ce poisson d’Avril.)

Laisse Poce blo !

Viens ensuite l’aspect expérience social que j’en ai fait à plusieurs d’entre vous. Le but de cette expérience était de voir si ma communauté et mon entourage était prêt à me suivre sur une idée totalement surréaliste et conne. – La ou Randomuty est juste une idée conne mais faisable.

Et mes résultats sont assez satisfaisant, car 100% des sujets ont mordu à l’hameçon et aucun ne m’a dis : « Attend, c’est quoi ton projet pas crédible, pourquoi tu fais ça ? ». (Ou dérivé du genre.)

Bien qu’immenses déceptions on été ressentit au moment de la sortie du non-jeu, cette déception était préparé à l’avance et était le résultat attendu. (Nan mais oh, ça va deux secondes, vous croyez vraiment que je voulais avoir une fame pour ce projet.)

Attaque contre la tendance.

Troisième partie qui était abordé, et qui, lui, était bien inscrit sur les informations du site du prank, ce projet a aussi pour but d’attaquer l’injustice de la tendance actuelle, à savoir : la mode battle Royal.

En effet, actuellement, on subit trop de Battle Royal, et bien que c’est un genre de jeu populaire qui ne plaît pas à tout le monde, c’est surtout que TOUT les BR sont conçu pour espérer avoir de la fame, ou de l’argent. (Sauf l’unique Tetris 99, qui lui, est le meilleur jeu de ce type, avec aucune ambition de fame, ni d’argent. – Le pire, c’est que c’est nous qui gagnons de l’argent en jouant au événements.)

Donc, en effet, l’un des objectif de NBR était aussi de prouvé l’idée qu’on puisse faire un Battle Royal… sur rien. Et mon esprits créatif s’est de suite mis en marche, car j’ai très vite trouver la solution à « Comment faire un battle royal sans rien. » : La console des navigateurs web.

Le principe était tout simple, il fallait écrire des fonction javascripts dans la console afin de faire fonctionner le jeu, de modifier les données et valeurs des « IA » et de vous, mais surtout pour faire passer un réel message qui était : « Vous voyez, même sous l’apparence de rien, on peux construire un réel Battle Royal ».

Je vous laisse en bonus le petit document avec tout ce qui était prévu. (Sous Coda, un p’tit projet que je vais peut-être présenter en Hello World.)

Bien sur, pas tout a été implémenté dans le « jeu », car j’ai autre chose à foutre comme avancer sur des vrais projets ou encore jouer au Sims.

Stratégie Simulator.

Dernier point, pour laisser tout de même une note de positivité à ce projet, c’est que ce projet était destiné également à m’entraîner sur l’élaboration de stratégies lié à par exemple : « Comment faire fonctionner ceci ? » ou encore « Comment cela vas-t’il se faire ? », ce qui sera bénéfique pour des projets futurs. 👀

Conclusion conclusif.

C’est que Nothing Battle Royal n’était qu’une vaste blague, mais tout de même assez utile sur mes interrogations que je me posais.

Après, Nothing Battle Royal était le poisson d’avril de cette année, mais quelque chose d’autre a également été annoncé le même jour.

Je vous donne rendez-vous ce Dimanche 14, pour savoir de quoi il en deviens. #FlastIsBack.


Leave a Reply

en_USEnglish
fr_FRFrançais en_USEnglish